Moto : Quand et comment changer son huile moteur ?

L’huile, d’abord animale, puis végétale et enfin minérale, reste incontournable pour assurer la lubrification comme le refroidissement de votre moteur.

L’histoire de l’huile moteur pour moto

L’huile est essentielle au bon fonctionnement du moteur, comme le sang pour le corps humain. Si les organes métalliques – pistons et cylindres – paraissent lisses, leur surface est en réalité constellée d’aspérités. Les lubrifier avec de l’huile gomme ces reliefs et crée un jeu entre les pièces en mouvement par un système de couches successives. L’huile évite également la surchauffe due aux frottements. En plus de lubrifier, elle nettoie, empêche la corrosion, et joue un rôle dans l’étanchéité du moteur.

De plus, elle participe de l’évacuation de la chaleur causée par la friction des pièces et la combustion. De la fin des années 1800 jusqu’au débutdu xxeme siècle, l’huile était végétale ou animale, à l’image de l’huile de Ricin, connue aussi sous le nom d’huile de castor (Castor oilen anglais), qui donna le nom de Castrol en 1909.

Par la suite, les huiles furent minérales en étant fabriquées à partir du pétrole brut. À partir de 1980, les huiles synthétiques sont apparues, introduites par Castrol, en compétition. Cette huile- fabriquée de A à Z – a évolué avec le temps et l’apparition de nouvelles molécules. Cependant, les huiles minérales n’ont pas totalement disparu puisqu’elles sont associées à des produits chimiques artificiels pour constituer ce que l’on appelle les huiles semi-synthétiques. Compromis offrant le meilleur rapport qualité/prix, ces dernières sont encore très présentes sur le marché.

La composition de l’huile moteur pour moto

Si la plupart des compositions restent secrètes, on retrouve, dans les huiles actuelles, des additifs, comme !’antistatique pour augmenter la conductivité électrique et réduire la formation d’étincelles. L’antiusure forme une pellicule sur les métaux et les protège.

L’anti-mousse supprime les bulles. Les inhibiteurs de corrosion sont une barrière à cette dernière. Les dispersants évitent les dépôts. Les détergents, savons alcalins, nettoient. Les émulsifiants facilitent le mélange et certains conjuguent plusieurs actions, comme l’Alkylphénate sulfure de calcium, le polytétrafluoroéthylène ou le Dialkyldithioposphate. Mais l’histoire étant un éternel recommencement, les pétroliers travaillent de nouveau sur des huiles à base bio innovantes.

La vidange d’une moto

1. Repérez et dévissez le bouchon de vidange sous la moto avec une clé à pipe. Faites attention au sens de dévissage. Lorsqu’on se trouve au-dessus de la moto, il faut dévisser dans le sens inverse du desserrage normal sur certains bouchons de vidange.

2. Laissez l’huile s’écouler dans la bassine ou le récupérateur. Avec un moteur chaud, l’huile sortira plus facilement du carter. Pour bien vidanger, laissez la moto droite. Une fois que le plus gros est écoulé, penchez la moto sur la béquille latérale pour retirer les dernières gouttes.

3. Nettoyez le filetage du bouchon de vidange pour éliminer les impuretés. Retirez le joint métallique, remplacez-le par un joint neuf (photo à gauche). Surtout, n’oubliez pas de bien nettoyer le plan de joint. Enfin, revissez le tout à la main (photo à droite), puis terminez le revissage avec la clé. Il est inutile de serrer trop fort, cela pourrait rendre le prochain démontage problématique.

4. Dévissez le filtre à huile usagé avec une clé à filtre appropriée. Terminez le dévissage à la main. Nettoyez le plan de joint avec un chiffon propre avant de remonter le filtre neuf.

5. Huilez le joint du nouveau filtre avant de le remonter sur le carter. Cette remarque est inutile sur les filtres pré-huilés. Serrez-le à la main et terminez avec la clé à filtre sans exagérer.

6. Versez le bon volume d’huile dans le carter. Pour connaître la quantité exacte, vous pouvez vous référer au manuel d’entretien, à la revue technique de votre moto ou directement sur le carter moteur. Remplissez avec un entonnoir pour éviter d’en renverser partout.

7. Fermez le bouchon de vidange et démarrez le moteur en le laissant au ralenti le temps que le voyant d’huile s’éteigne. Laissez reposer. Vérifiez le niveau, et complétez au besoin. Assurez-vous qu’il n’y a pas de fuite au niveau du bouchon ou du filtre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Separator image Publié dans Moto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *